5 conseils pour enfin oser vous lancer en auto entreprise

auto-entreprise

Tout le monde peut devenir auto-entrepreneur. Que vous soyez un salarié, un chômeur, un étudiant ou un retraité, vous pouvez vous lancer en auto-entreprise. Pour cela, il suffit de développer les compétences nécessaires à la réussite de votre activité. Voici 5 conseils pour vous aider dans la réalisation de votre projet.

S’interroger sur vos propres capacités

Avant d’ouvrir votre auto-entreprise, il faut connaître vos capacités. Interrogez-vous si vous êtes humainement et financièrement en mesure d’être autonome. En effet, l’auto-entrepreneur doit être capable, tenace et motivé afin d’assumer d’être son propre patron. Il doit également savoir gérer son temps et être apte à travailler de chez lui avec des horaires variables ou même décalés. Par ailleurs, il a le devoir de rendre des comptes à ses clients.

Privilégier la qualité à la quantité

Au démarrage de votre activité, vous pouvez avoir tendance à accepter tous les contrats. Cela dans le but de forger votre réputation et fidéliser vos nouveaux clients. Cependant, cela risque de gonfler votre carnet de commande et il est possible que vous n’arriviez plus à respecter les délais. Ainsi, face à l’augmentation de votre charge de travail, vous risquez d’accumuler du stress et d’être contraint de bâcler votre travail. Afin d’éviter que cela n’arrive, il serait plus judicieux de privilégier la qualité à la quantité.

Réaliser une étude de marché

Avant de lancer vos activités, il est indispensable de mener une étude de marché. Pour ce faire, vous pouvez observer la concurrence locale et nationale par internet ou en faisant la pige des journaux. Toutefois, même si la concurrence est accrue, il ne faut pas reculer, surtout si le secteur est lucratif.

Cette étude de marché permettra en même temps de définir le business plan, nécessaire pour une bonne gestion de la trésorerie. En tant que chef d’entreprise, l’auto-entrepreneur a le devoir d’entamer une procédure de cessation de paiement s’il venait à ne plus pouvoir honorer les échéances. Dans le cas contraire, il pourrait être poursuivi pour défaut de paiement.

Apprendre à dire non

Au début, l’auto-entrepreneur est plein d’énergie. Il est souvent prêt à dire « oui » à tout et à tout le monde dans le but de générer un chiffre d’affaires le plus vite possible. Cependant, cela pourrait engendrer des problèmes. Par exemple, il peut arriver que vous soyez dans l’incapacité d’honorer vos missions ou commandes par manque de temps et/ou parce que vous avez surestimé vos compétences. Cela risque de nuire à la qualité de votre travail, mais aussi à votre réputation. Il faut donc prendre le temps de bien réfléchir et de peser « le pour et le contre » de ce que l’on vous propose avant de prendre une décision.

Investir dans votre activité

L’auto-entrepreneur endosse le rôle de chef d’entreprise à part entière. Par conséquent, il doit investir pour le lancement et le bon développement de son activité. Si vous souhaitez vous lancer en auto-entreprise, il faut la considérer comme un véritable business. Ainsi, il est important de prévoir un budget de départ et de continuer à investir au fur et à mesure que votre activité grandit : création d’un site internet, publicité sur les réseaux sociaux, acquisition de matériel plus performant, achat de logiciels, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *